skip to Main Content
Connectivité

Les technologies avancées de mise en réseau sont les héros méconnus de notre avenir numérique. De nouvelles puissances technologiques dépendant d’une connectivité nouvelle génération transforment l’architecture d’entreprise. La prolifération d’appareils mobiles, de capteurs, de l’informatique sans serveur et l’explosion du volume des données partagées requièrent différents types de mise en réseau.

La connectivité de demain

De fait, dans la dernière étude de Tech Target[1] sur les priorités de l’IT, 44 pour cent des personnes interrogées considèrent comme une priorité la mise à niveau de la structure de leur réseau l’année suivante.

Construire et entretenir les capacités de réseau nécessaires pour mettre en œuvre des décisions en temps réel à travers plusieurs plateformes, réelles et virtuelles, est devenu l’une des principales responsabilités du CIO. Beaucoup explorent à présent de nouvelles stratégies de réseau pour soutenir leur calendrier numérique élargi, comme le Software-defined Networking (SDN), la Network Function Visualisation (NFV) et le Network Slicing. L’objectif est de pouvoir s’adapter à plusieurs appareils tout en gardant un contrôle global.[2][3]

Dans le même temps, de nouvelles stratégies apparaissent pour exploiter les extraordinaires opportunités fournies par de nouvelles technologies, telles que la 5G ou les satellites en orbite basse – tout en minimisant l’impact sur le coût de propriété.

Une connectivité avancée met la barre plus haut en matière de flexibilité de réseau et ouvre la voie à une disponibilité presque infinie et à une performance de réseau fluide. Et cet avenir connecté de façon plus fluide repose sur certains éléments clés.

La 5G introduit une vitesse plus importante, une latence plus faible et la possibilité de connecter une énorme quantité de capteurs et d’appareils au sein d’un réseau. Elle unifie les nouvelles capacités de réseau et permet de gérer un flux et une densité d’informations à grande échelle. Elle nécessitera moins de ressources énergétiques – en augmentant la durée de vie des batteries et la viabilité de beaucoup d’utilisations d’IdO – et, avec l’autorisation réglementaire d’utilisation du spectre, pourrait remplacer la Wi-Fi pour les réseaux locaux. Soudain, les robots peuvent travailler sans contraintes et grâce au contrôle à distance.

Dans le même temps, alors que des organisations comme SpaceX ou OneWeb continuent de lancer des satellites en basse orbite terrestre, il sera possible de profiter d’une performance élevée en haut débit dans les régions les plus reculées de la planète.

Mais ces avancées ne se limitent pas à l’infrastructure. Les CIO trouvent de nouvelles façons de contrôler et gérer des options de connectivité toujours plus variées. Le Software-defined Networking (SDN) permet de programmer et gérer un réseau de façon centralisée et stimule la flexibilité à travers des centres de données, des agences bancaires et autres utilisations multisites qui requièrent une mise en réseau à grande distance. Avec la Network Function Visualisation (NFV), beaucoup de fonctions de réseaux physiques, telles que le routage, le cryptage et la commutation, deviennent virtuelles. De cette manière, des services tels que l’accès vocal et radio multimédia peuvent être gérés dans un environnement cloud à faible coût et standardisé.

En fin de compte, que signifient ces développements pour l'IT? Ils auront une influence sur l'ensemble de l'environnement technologique de l'entreprise. Par exemple:
  • IdO
    L’informatique de pointe, par exemple, change les règles du jeu pour les réseaux IdO qui génèrent et transportent d’énormes quantités de données. A présent, avec une puissance informatique minimale et une connexion à faible débit, les données peuvent être traitées dans un «mini cloud».[4]
  • Sécurité
    L’arrivée de la 5G permettra d’augmenter considérablement la prolifération d’appareils connectés. Cela aura un impact important sur les mesures de sécurité des points d’accès et la menace représentée par les appareils malveillants.
  • Les gens
    Il y aura des lacunes en matière d’expertise car les professionnels devront mettre à jour leurs connaissances pour répondre aux nouvelles demandes.
Jetons un œil sur la façon dont les entreprises de différents secteurs et régions géographiques profitent d'une connectivité avancée pour configurer et gérer les réseaux d'entreprise de demain.

Exploiter les possibilités: BHP assure la sécurité et la productivité grâce à la connectivité
Le groupe BHP, basé en Australie, Melbourne, qui extrait et traite des minéraux, du pétrole et du gaz dans le monde entier, s’est lancé dans l’intégration totale de son utilisation de technologies telles que le forage automatisé, les camions de transport autonomes et l’analyse de chaîne d’approvisionnement en temps réel. L’entreprise exploite l’IdO industriel, le digital mesh, le Wi-Fi et la 4G LTE pour optimiser ses centres opérationnels à distance intégrés («integrated remote operations centers» ou «IROC») – le premier a été lancé en 2013 – qui fonctionnent 24h/24, 7j/7 et offrent une visibilité en temps réel de ses activités minières, du puits jusqu’au port.[5]

Les avancées en matière de connectivité vont accélérer le développement et le déploiement de systèmes de sécurité à distance, d’exploitation virtuelle avec forage autonome et flottes de transport et des analyses prédictives pour l’entretien de ses flottes et appareils.[6][7]

Connecter une flotte entière de navires avec MSC Cruises
MSC Cruises est l’entreprise de croisières privée la plus importante du monde.[8] Début 2017, l’entreprise a lancé un programme d’innovation numérique pour toute sa flotte en vue de connecter ses navires, quels que soient la distance ou leur type.

En plus de ses efforts en matière de mise en réseau de sa flotte de navire, MSC Cruises a également décidé d’investir dans la connectivité de ses bureaux à terre. En collaboration avec BNC Business Network Communications AG, MSC Cruises a centralisé le réseau Wi-Fi de bureau avec HPE Aruba AirWave® et créé un nouveau portail d’accueil avec HPE Aruba ClearPass. L’entreprise est actuellement capable d’intégrer de façon sécurisée les appareils BYOD dans ses propres réseaux, tandis que les employés MSC du monde entier peuvent se connecter au réseau avec les mêmes identifiants dans de nombreux bureaux de ports.

Depuis la mi-2019, plus de 100 commutateurs de différents fournisseurs, distribués sur plus de 20 sites dans le monde entier avec 160 antennes, ont été entretenus et exploités par l’infogérance de BNC – ce qui permet une collaboration globale améliorée et une base importante pour la compétitivité.

Voilà pour les bénéfices attendus, mais qu'en est-il des risques?

Il est presque impossible pour les organisations tournées vers l’avenir de tout comprendre des différents réseaux connectés, des limites internes et interactions avec les réseaux connectés en externe qui deviendront possibles à l’avenir – ainsi que des problèmes de sécurité. Ces nouveaux défis nécessitent de nouvelles tactiques:

  • Intégration
    Avec l’évolution de la connectivité, les réseaux se composeront probablement d’un mix de 5G, de Long Term Evolution (LTE), de réseaux à base de logiciel, de multiprotocol label switching, de Wi-Fi, de satellites et plus encore. La prolifération d’«objets» connectés nécessitera des contrôles de sécurité embarqués, inspectés et appliqués au niveau des données, de l’appareil et de l’identité de l’utilisateur.
  • Segmentation
    Des acteurs malveillants (internes ou externes) peuvent se déplacer librement dans des systèmes connectés si le périmètre externe est franchi. La segmentation du réseau à la fois au niveau global et au niveau de l’appareil ou de la charge de travail via micro-segmentation constitue une tactique clé dans la création d’un environnement sécurisé et résistant.
  • Réseaux «zero-trust»
    Les organisations peuvent tirer un bénéfice considérable de l’implémentation d’une architecture «zero-trust». Le déploiement de stratégies telles que l’authentification multifacteur et l’évaluation des risques permet aux acteurs d’accéder aux seules applications et ressources essentielles pour leur tâche.[9]
  • Automatisation
    L’automatisation de processus de sécurité permet à une organisation de tolérer un certain niveau de risque cyber en raison de l’agilité de la réponse. Par exemple, si l’intrusion a lieu dans le cloud, la réparation ne prendra que quelques minutes. Les systèmes d’IA seront de plus en plus conçus pour identifier les intrusions dans l’environnement et bloquer les attaques, identifier la solution adaptée et l’appliquer sans intervention humaine.[10]

Le point important est d’être prêt pour tout ce que l’avenir peut nous réserver. Cela signifie anticiper des problèmes potentiels avant qu’ils ne surviennent.

Ces capacités peuvent jouer le rôle de catalyseur dans l’entreprise pour accélérer à la fois la technologie de l’information et la technologie opérationnelle. Mais elles vont évoluer à des rythmes différents selon les régions géographiques. Les entreprises doivent envisager la synchronisation des capacités, le développement d’options stratégiques et la planification sur trois ans d’une feuille de route d’adoption de la connectivité de demain.

Il est également important de prendre en compte l’impact d’autres développements technologiques. Les avancées en matière de calcul et de stockage ont un impact important sur l’infrastructure informatique et l’architecture des données de l’entreprise, par exemple. Les stratégies d’entreprise concernant la connectivité et le cloud doivent être alignées sur votre calendrier de transformation numérique – de la compréhension de la façon dont le cloud et la connectivité peuvent améliorer le rendement, jusqu’à l’identification des capacités de réseaux susceptibles d’améliorer les offres en matière de produits et de services.

Une surveillance supplémentaire représente un coût. Plus les avancées en matière de réseau se multiplieront, plus les fournisseurs souhaiteront recouvrer leurs importants investissements de capitaux dans de nouveaux produits et services. Les prix connaitront une évolution dynamique pendant un certain temps, ce qui nécessitera, pour les entreprises, de maintenir un équilibre entre la demande du système et des utilisateurs d’une connectivité avancée et les coûts et la valeur commerciale. Les années à venir devraient être marquées par des changements continus.

L’avenir recèle de nombreuses opportunités de réaliser des améliorations de grande envergure sur votre réseau d’entreprise. Au fur et mesure que nous nous familiarisons avec les possibilités de l’IdO, de la blockchain, de la 5G, des mesh networks et de l’ultra large bande, nous découvrons toutes les possibilités de ce «meilleur des mondes».

Références

1 Source: Kate Gerwig et Chuck Moozakis, «As 2018 budgets rise, network upgrades become a priority», TechTargets IT Priorities Survey 2018, février 2018
2 Source: Patrick Nelson, «Private 5G networks are coming», Network World, 7 novembre 2018
3 Source: Ibid
4 Source: Brandon Butler, «What is edge computing and how it’s changing the network», Network World, 21 septembre 2017
5 Source: Anmar Frangoul, «How remote control centers are changing the way mining operations are carried out», CNBC, 4 juillet 2018
6 Source: Matthew Stevens, «BHP’s reverse track on Rio Train robot trains», Financial Review, 15 octobre 2017
7 Source: Diane Jurgens, «Creating the future of mining – integration and automation», BHP, 1er novembre 2017
8 Source: MSCkreuzfahrten.ch. 2019. MSC Cruises Global Website. [Online]
9 Source: Jon Oltsik, «Google network security sans perimeter», CSO, 13 mai 2015
10 Source: Nitin Mittal et al., «Al-fueled organizations», Deloitte Insights, 15 janvier 2019

Related Content
Out of the Box Service : concept BOYD
Out of the Box Service : concept BOYD
Out of the Box Service : concept BOYD

Nous élaborons un plan concret de mise en œuvre pour l’intégration d’appareils mobiles au réseau de votre entreprise.

En savoir plus
Partenaires technologiques
HPE Aruba

HPE Aruba
Gold Partner

Back To Top
×Close search
Rechercher